cabaret Paradis Latin, Paris

Votre Compte Votre Panier

français english

Réserver avec Cofrase Cabarets : 01 55 26 10 10
  01 55 26 80 81 ( pour les groupes de + de 20 personnes)


Histoire...

Accueil | Revues | GastronomieGroupes | Accès | Réservation | Autres Cabarets


1802. Bonaparte, alors Premier Consul,
prend la décision de faire bâtir
un théâtre rue des Fossés Saint-Victor.
Le Théâtre Latin -c'est son nom -
est inauguré en 1803.
Après 1830 il devient un des hauts lieux de la vie parisienne.
C'est un établissement à la mode, fréquenté par une clientèle hétéroclite où se côtoient artistes de tout poil, bourgeois, intellectuels, étudiants, ouvriers, commerçants
et aristocrates ne dédaignant pas de s'encanailler. C'est l'univers des "Illusions perdues" d'Honoré de Balzac
cabaret Paradis Latin, Paris
cabaret Paradis Latin, Paris

1870 Guerre franco-prussienne.
Un incendie détruit le Théâtre Latin.

1887. Paris prépare l'Exposition universelle de 1890.
C'est Gustave Eiffel, déjà lancé dans la construction
de sa Tour, qui se voit chargé de rebâtir le nouveau thêatre.

2 janvier 1889. Sous son nouveau nom
de Paradis Latin, la salle est inaugurée.
Succès immédiat : on affiche complet tous les soirs

Fin du siècle. A partir de I894, le quartier à la mode,
c'est Montmartre.Le Paradis Latin souffre de ce déplacement de la géographie du plaisir.
Les difficultés financières précèdent de peu la fermeture.

Dix ans plus tard, un faïencier-verrier, Charles Leune,
rachète le bâtiment et y installe un four et un atelier de bouchage.

Renaissance

1973. Un promoteur immobilier, Jean Kriegel, se porte acquéreur de l'immeuble des 28 et 28 bis de la rue du Cardinal Lemoine. Jean Kriegel veut réhabiliter le vieil immeuble pour le transformer en appartements.

Séduit par la magie des lieux, Jean Kriegel décide de rendre cette salle à la gloire parisienne qui aurait du toujours être la sienne.

1973-1976. Restauration de la salle en suivant les plans d'Eiffel. 720 places.

1977. La direction artistique, la réalisation et l'animation artistique sont confiées à Jean-Marie Rivière. Le 14 novembre 1977, il présente " Paris Paradis ",un spectacle poétique et burlesque réalisé avec ses complices Pierre Simonini et Frédéric Botton. Succès total.

C'est la deuxième naissance du Paradis Latin.

cabaret Paradis Latin, Paris

Imprimer notre brochure sur le Paradis Latin